Actuellement je suis parfaite, mais cependant quand j’étais jeune le temps que le don divin se propage à l’intérieur de moi, j’étais nettement moins parfaite.

.

Ce que j’aimais moi, c’était découvrir de nouvelles choses, expérimenter les faits moi même, en toute innocence bien entendu. Comme ce fameux jour, ou j’ai découvert que le contact du déodorant et d’une bougie, créait une gigantesque flamme. Ça m’a tellement plu, que j’ai recommencé encore et encore. Jusqu’à que la dite flamme (c’était pas de ma faute), atteigne la couverture de mon lit, puis qu’elle y mette le feu. Rien que ça. Bon évidemment je suis pas folle, j’ai réussi à étouffer le feu de joie, par je ne sais pas quel miracle. Un trou énorme se dessinait sur la moitié du lit, que j’ai simplement caché avec un oreiller. J’étais super futée moi petite (la perfection n’avait pas encore fait son doux chemin).

.

.

(suite…)

Publicités

Quand je ne fais pas de sport (rarement donc), il m’arrive aussi de sortir dehors, respirer de l’air frais (\o/). Et par chance, j’ai toujours l’appareil photo, au fond du sac, et j’immortalise tout ce que je peux, même ce que j’ai pu déjà voir ou revoir. C’est comme ça. Je suis une sérial photopheuse (ouais ça se dit, nan mé ho!).

.

Donc que peut on voir à Toulouse? pas mal de choses, aujourd’hui nous sommes pas partis bien loin. Dans le centre, à 10 min à pattes (oui j’ai pas de jambes, ou plus présentement…), et nous avons longé la Garonne pour revenir chez nous.

Mais on a croisé un ptit hôtel particulier:

.

(suite…)

On ne va pas parler de train en fait.

Mais plutôt des transports en commun.

Oui avant j’habitais dans le trou du cul du monde, mais un joli trou du cul, quand même (no offense, Yoko, tu confirmes non ?), et là bas, le métro ça n’existe pas, et le bus, c’est pépère, tu en attends un toutes les 25 min, et ils roulent plutôt doucement. Après 19h46, tu te grattes, ya plus de bus. (Merveilleux.).

 

Comme je n’ai pas le permis (oui je suis vieille tout ça, faut s’y mettre, oui je t’emmerde), je suis amenée à prendre les transports en commun super souvent (ce qui nous sépare de « toujours » c’est que je me sers aussi de mes jambes).

(suite…)