Ah le sport, la grande histoire de ma vie. Déjà petite, j’adorais ça, faire des équilibres, la roue, galoper, me rouler dans l’herbe cheveux au vent…

A la maternelle, quand je me disputais avec les garçons, j’avais THE arme secrète. On faisait la course. Et forcément je gagnais TOUJOURS. Eh oui ça commence jeune, attaquez un mec sur sa fierté, il se tue à tout jamais. Je courrais très vite.

Vint l’entrée au collège, et les fameux cours d’EPS, l’Education Physique et Sportive, mais que beaucoup de filles re-qualifient « Education Pourrie et Sadomasochiste« . J’adorais ça pour ma part. J’étais super forte. Rapide, tonique mais aussi souple qu’une barre de fer par contre. Tout le monde se rappelle de l’enchainement : « Tapis-tremplin-plint-gros tapis pour amortir? »

(suite…)

Publicités

Ouais, je vais encore parler mode. American Apparel, quesako?

(suite…)