Heureusement que l’argile c’est Bio, parce qu’à chaque débarbouillage, je dois bien avaler la moitié.

Et c’est dégueulasse. Evidemment.

La bonne nouvelle, c’est que je ne fais pas pareil avec le shampoing.

Publicités

On va commencer par chez moi d’abord hin, j’ai un peu la priorité, comme qui dirait n’importe qui, parce que l’article, c’est moi qui l’écris. (hihi).

Chez moi le bio, c’est à moitié, par moment, et d’autres fois, c’est régulier (et là je suis sure que vous comprenez absolument rien du tout à cette phrase).

C’est-à-dire, que je n’utilise pas le bio pour tous les soins, oui, car souvent les équivalences chimiques/bio, sont dures à trouver, donc je reste aussi sur le chimique. (et aussi parce que je suis une grosse paresseuse, qui n’a pas envie de s’emmerder).

Perso, En tant que crème de jour, (Melvita, gamme apicosma, peaux sensibles) j’ai du bio, et en tant que crème de nuit aussi (weleda, à l’iris). Rien à redire elles sont nickelles. C’est à dire qu’elles hydratent bien, elles sentent bon et qu’elles sont pas grasses.

J’utilise par alternance avec le chimique, l’argile en poudre (jaune et rose dans mon cas), que je mélange soit avec de l’eau minérale, soit de l’eau de rose. Et j’ai un masque à l’argile verte Cattier.

(suite…)