Ce n’est plus un secret, la perfection est bien de ce monde, vu que je suis née et que comme tout le sait, j’ai aussi une bouteille de Chanel greffée aux fins fonds des intestins.

.

.

Je veux dire, que tant que individu XX, j’ai de nombreuses caractéristiques féminines. Des caractéristiques hin, pas des défauts! Bon déjà je parle énormément, je veux dire par là, que j’ai toujours un avis sur tout, même si j’ai tord et que je raconte de grosses conneries. Je peux pas m’en empêcher. Le pire dans cette histoire, c’est que je peux parler très longtemps. M’enfin si j’ai tord, faut pas me contredire, parce que d’une, je nie (c’est mon principe de vie), jusqu’à que la personne en face abandonne la partie, désespérée par tant de mauvaise foi, mais je surenchéri !! Mon principe: plus c’est gros et plus ça passe, ne pas lâcher si les gens font les gros yeux, tenir jusqu’au bout, et retourner la situation, en insinuant, que ce sont de pâles ignorants, de ne pas être au courant de ça. Bon tu transpires pas mal dans cet exercice de style, mais si tu tiens jusqu’au bout, tu tiens la route. C’est du sport de trop ouvrir sa gueule.

. (suite…)

Publicités

Bon c’est LILI qui m’a envoyé ça dans la tronche. BOUHHHHHHHHHHHHHHH.

.

Le trait principal de mon caractère :

Euh.. mon caractère il a pas de traits en faits. Ni de ronds. Ni quelconques formes géométriques, donc là c’est un peu compliqué de répondre. Mais pour te faire plaisir je vais te répondre ça:

Tu vois, je suis un peu tordue comme nana.

La qualité que je désire chez les hommes :

Qu’il fasse le ménage, la cuisine, qu’il repasse, qu’il soit intelligent, qu’il sache se taire, qu’il ait de l’humour.

En fait faudrait un homme fournit avec une télécommande. Il m’emmerde, hop, « mute » et vu que je lis pas sur les lèvres….

La qualité que je préfère chez une femme :

Les mêmes que chez un homme en fait. Je suis pas sectaire moi.

Mon principal défaut :

PUTAIN, mais il faudra le dire combien de fois???! JE SUIS PARFAITE. Je pète pas, je rote pas, je pue pas, je suis subtile, polie, PARFAITE. Le prochain qui me redemande ça, je lui colle un procès pour diffamation.

.

Ma principale qualité :

AIE. Effectivement là c’est plus dur. Mais merci de demander. MAIS étant donné que je suis parfaite, je suis tentée de te dire que je n’ai QUE des qualités. Aller, pour faire plaisir, je vais en dire une : je dis toujours la vérité.

Mon occupation préférée :

Compter les fissures dans le mur, j’adore aussi trier les petits pois dans la paella, parce que les petits pois c’est pas bon. Puis en ce moment, j’aime bien aussi coincer Pimpim dans un coin (pas pour ça HOO!), parce qu’il refait son poil d’été, et je tire les touffes de poils qui s’en vont. j’aime bien aussi éclater les points noirs.

Le plat qui me met l’eau à la bouche :

Ah ça tombe bien ça. Moi j’aime pas la piscine. J’avais même fait un article dessus. Puis un jour, prise d’une idée folle, je suis montée sur le plongeoir. Et j’ai sauté. J’ai pris un plat, et j’ai avalé de l’eau.

Voilà, c’est lui. Mais j’ai eu mal sur toute la partie droite du corps, mais aussi au nez, parce que l’eau, elle n’est pas allée que dans bouche en fait. Ptite pute.

Mes mots favoris:

« Trifouiller », « Farfelu », « balayette », « coucougnettes », « serpolipopette »

Il y en a bien d’autres, mais je vais encore avoir une catastrophe au niveau des requêtes google. Elles sont super réactives chez moi.

Ce je déteste par dessus tout :

Avoir faim quand le frigo est vide. Quand je marche dans la rue, que je regarde sous ma chaussure (oui j’ai de drôles de tics), et que l’étiquette est encore collée sous la semelle. Me prendre des plats avec de l’eau dans la bouche. Et quand Pimpim me fait pipi dessus (ça n’est arrivé qu’une seule fois, AMEN).

Un rêve :

I HAVE A DREAMMMM. Un jour je serais blogueuse influente, je dirigerai le monde, on me couvrira de cadeaux, les gens s’agenouilleront devant moi dans la rue, je serais pétée de tunes, et j’aurais pas besoin de payer pour me nettoyer la chatte (fallait que je la ressorte celle là moi aussi).

.

.BON C’EST PAS TOUT LES CONNERIES LA.

Je sais pas si vous êtes au courant (si tu l’es cela veut donc dire que tu participes), mais:


LE CONCOURS DU BOUDOIR

Recommandé par des Influenceurs

Je vous lâcherai pas je vous préviens. Je suis LOURDE (mais parfaite) comme fille. Je vous harcèlerai tous autant que vous êtes, je suis très très persévérante.

.

PS: Toi qui vit à Paris ou qui connait bien ou qui a des relations, PLASTIE & CIE a besoin de vous pour se loger définitivement sur place. Merci pour elle.

Je vous entends d’ici « beuuh mais c’est génial la piscine ! » c’est ça ouais.

Déjà, il faut faire le sac, choper le bon maillot (bon c’est pas dur dans mon cas, il y en a qu’un) et de préférence un 1 pièce (gnii), moi j’ai qu’un 2 pièces, très échancré. Ahem.

Puis trouver une grande serviette, pour bien s’emmitoufler dedans quand on sort de l’eau, et de préférence, un drap de bain bien confortable (ça tombe bien j’en ai pas !). Donc pour moi ça sera la sale serviette qui pique. Mais ce n’est pas fini, nous sommes dans les temps nouveaux.

Il faut veiller aussi à emmener les lunettes de piscine, parce que le chlore ça pique (moi je les ai refilé, je vais plus à la piscine de toute façon), le FAMEUX horribilis bonnet de bain, ET, les claquettes, parce qu’a la piscine, il y a des mycoses qui trainent.

C’est bon, je crois qu’on a tout là (n’oublie pas le gouter), on peut y aller.

On arrive. Et on monte les marches (oui vous avez remarqué, faut toujours monter des marches pour pénétrer dans la piscine municipale), on va au guichet, là on doit effectivement préciser si nous sommes sans emploi/militaire/étudiant/famille nombreuses, etc. Du coup si ne t’es pas dans une de ces catégories, tu paies plein pot, et bang. Et venons-en au plus intéressant : les vestiaires.
Une fois passé au guichet, tu repasses à un autre espèce de guichet, pour donner un talon de ticket, et qu’on te donne un bracelet, pour que tu ailles aux vestiaires (individuels, je vais passer sur le calvaire des vestiaires collectifs cette fois ci, nous avons déjà les douches).

Tu arrives dans une case, qui une fois sur deux ne ferme pas. Déjà. Puis étroite. Tellement, que lorsque que tu veux enlever ta chaussure, ou ton pantalon qui sert un peu trop, il y a une sorte d’attraction physique, qui fait que d’un coup, ta tête fou un coup de boule à la porte, et que ton cul, va direct dans le mur (en fait tu as juste perdu l’équilibre).

(suite…)