juin 2008


Ce blog fut un peu mort durant une période plus ou moins longue. Cause concours, moi pas contente de moi.

.

.

J’ai un peu dépéri en même temps que lui en fait.

.

.

MAIS JE SUIS ADMISEEEEEEEEEEEEEEEEEE e&

.

C’est parti pour deux ans.

.

.

Ce blog va pouvoir revivre. Et moi avec, mouhahahaha.

Publicités

http://unefilleordinaire.net/

..

On n’oublie pas changer les flux RSS,

les favoris, blogrool and co!

Parce que j’avais déjà fait la femme ici, et vu que que Chantal m’avait proposé (et que je suis une gentille Gazelle), et qu’ici, nous ne pratiquons nullement la discrimination, nous allons aborder les côtés cachés de nos chers individus XY.

.

La face cachée de l\'homme

(suite…)

La dilettance, la procrastination, l’indécision, sont des caractéristiques qui me sont réservées à moi, et non pas à lui. Attention, aujourd’hui, ya de l’illustration les amis.

..

[Youtube=http://www.youtube.com/v/lmGSLx8OioA&hl=fr]

(Par contre soyons honnêtes, Oasis c’est complètement dégueulasse)

.

La pluie c’est bien… des fois. Ma conscience de l’environnement me dit quand même qu’il en faut un peu pour la nature, les nappes phréatiques, ok ok, je le conçois. Mais, franchement, un temps de merde pendant 15 jours, mais qui m’en veut là?? qui nous en veut? (Que le ou la responsable se dénonce, c’est forcément la faute à quelqu’un là).(Non j’y suis absolument pour rien).

. (suite…)

http://unefilleordinaire.net/

..

On n’oublie pas changer les flux RSS,

les favoris, blogrool and co!

La Gazelle, elle est super choupette, cette fille. (NDLR: zavez compris?! toujours écouter Camille)

.

J’ai plus gavé l’inspiration, tu vois, là, présentement, tu voudrais pas me filer un coup de paluche, et me pondre un, voire deux, voire trente sept billet, là? T’as l’air d’être dans un méga bon mood, si on se réfère à la pertinence extrême de tes billets atcuels.

Bon, elle a pas tout à fait dit ça, je crois, c’étaient juste quatre billets, qu’elle a demandé.
Oui, bon, d’accord, elle m’a proposé de lui écrire un truc quoi.

Mon cerveau étant relativement embrumé, moi, je lui ait dit que, d’accord, mais qu’a une condition, parce que, je veux bien, mais j’ai besoin comme qui dirait d’une base, quoi.

Un peu comme une tarte. Je veux bien mettre n’importe quoi dessus, mais faut la pâte, avant.
Remarquez que y’a rien que j’aime plus que la pâte sans rien, alors on pourrait rien mettre dessus que j’en serais la plus heureuse du monde.

. (suite…)

Je reprends aujourd’hui le billet que j’avais écrit chez Touwity.
.

.

7h30 : « Oyyoyoooo, que séeptt heureu trenteuh ! Je me recouche ! »

8h00 : « C’est qui cet hommee à côté de moi ? »

8h15 : « Faut que je me démaquilleuh. »

8h30 : Dans la salle de bain. 1ére étape : enlever le mascara et le rouge à lèvres et le reste. « Je comprends passss, le rouge et la crayonn, le démaquillant il veut pas marcherr ». Elle frotte frotte, devient écarlate, pour enfin s’apercevoir que c’est du maquillage permanent.

10h30 : (Elle a frotté longtemps)
Poupounette : « Allooooooo Shaynaaaa, tu le connais l’homme qui est dans mon lit ?! »
Shayna : « fait moi le voir donc ! »
Poupounette : « Je te l’envoie ?! »
Shayna : « mais pourequoi fairee ? »
Poupounette : « bin pour que tu le reconnaisseee. »

. (suite…)

J’ai la poisse ça se confirme.

.

Rappel des faits. J’ai reçu la convocation de mon premier concours, 6 heures après le début des premières épreuves. Dans mon langage, on appelle ça se faire niquer.

.

.

La poisse chez moi, c’est un peu comme Dame Procrastination, elle est rentrée à l’intérieur de moi et elle me lâche plus. Elle m’aime, elle aime mon odeur, ce que je suis, qu’elle a décidé ne plus me quitter. La poisse c’est mes tripes, c’est mon tripppp ma bataille, bordel faut qu’elle s’en ailleeeeeeeeeee, ohohohh.

(suite…)

On y arrive enfin, et je béni la terre. J’ai fini les calculs \o/, et les résultats peuvent donc être révélés.

Non mais vous vous doutez, qu’après avoir foutu mes neurones en rade, parce que les maths je déteste ça, je vais pas vous balancer ça comme ça, TEASING LES AMIS.

.

. (suite…)

Page suivante »