Actuellement je suis parfaite, mais cependant quand j’étais jeune le temps que le don divin se propage à l’intérieur de moi, j’étais nettement moins parfaite.

.

Ce que j’aimais moi, c’était découvrir de nouvelles choses, expérimenter les faits moi même, en toute innocence bien entendu. Comme ce fameux jour, ou j’ai découvert que le contact du déodorant et d’une bougie, créait une gigantesque flamme. Ça m’a tellement plu, que j’ai recommencé encore et encore. Jusqu’à que la dite flamme (c’était pas de ma faute), atteigne la couverture de mon lit, puis qu’elle y mette le feu. Rien que ça. Bon évidemment je suis pas folle, j’ai réussi à étouffer le feu de joie, par je ne sais pas quel miracle. Un trou énorme se dessinait sur la moitié du lit, que j’ai simplement caché avec un oreiller. J’étais super futée moi petite (la perfection n’avait pas encore fait son doux chemin).

.

.

(suite…)

Publicités

Quand j’étais petite (3/9 ans), j’étais un garçon manqué, je jouais aux voitures, aux playmobils, aux billes. Et je faisais suer mon oncle (le pauvre) en lui faisant admettre que j’étais un garçon (je sais pas de quoi relevait mon cas).

(suite…)