http://unefilleordinaire.net/

..

On n’oublie pas changer les flux RSS,

les favoris, blogrool and co!

Dans la vie, j’ai pas de tête. Alors j’essaie de contrôler au maximum histoire de pas dérailler. Suffit que je lève la tête, pour oublier l’heure, une information, ou le poteau juste devant. Je veux dire par là que blonde un jour, blonde toujours. Je suis donc obligée de ruser, pour pouvoir faire les choses normalement. Je veux dire par là, que des fois, réfléchir, ça me suffit pas vraiment. Je veux dire, le destin, des fois, on a du mal à le ré-écrire.

.

Blonde

Blonde

.. (suite…)

Publicités
Comme j’ai pu déjà le dire, ça doit faire un an et demi, que j’ai pas mis un pied chez le médecin. D’une, je n’ai pas été malade (ou pas suffisamment qui puisse justifier d’une visite), et de deux, maintenant je pense me rappeler pourquoi.
En plus je suis passée deux fois pour une imbécile. La première fois, au moment de prendre RDV. Je ne devais plus me rappeler comment on faisait. Donc je prends mon combiné, je compose le numéro, et j’attends. Je m’attendais à ce que ce soit une secrétaire qui réponde (me demandez pas pourquoi, pour moi tous les médecins ont une secrétaire). Mais au lieu de ça, ce fut une voix d’homme qui m’accueilla:
.
Lui : « oui allo, c’est pour quoi? »
 euh louer une voiture peut être?
Moi, au lieu de ça « bonjour vous êtes le docteur?« 
 J'ai loupé mon entrée, et zappé le nom au passage. 
Lui: « oui c’est le docteur »
 Bon là je me sens un peu conne, mais il avait qu'a se présenter aussi lui.
Lui (encore)  » c’est pour quoi?« 
 ça redonde. 
Moi « euhh bin un RDV, c’est possibleee?« 
.
.
Bon une fois les choses mises à plat, nous avons pu poser une date de RDV. Mission accomplie.
.
.
Donc aujourd’hui, j’arrive au niveau du cabinet, sauf que je sais pas comment on fait pour y entrer. Il y a un grand portillon vert, et ya pas moyen, il s’ouvre pas par la force de ma pensée. J’appuie donc sur la sonnette et j’attends.
.
Lui  » ouiii, c’est pour quoi? »
.
Moi « c’est le docteur? » ()
Sans commentaire, c'était déjà un assez grand moment de solitude pour moi. 

Lui: « oui… »

Moi: « euhh, on fait comment pour entrer? »

Bon je pense que je suis cataloguée.... 

Lui: « appuyez sur la sonnette jaune »

Moi:  » elle est … ouuuu? »

 sans commentaire, merci. 

Enfin bref, tout ça, s’en est suivi d’un gros blanc, et j’ai pu enfin trouver la sonnette jaune qui se trouvait juste sous mon nez.

(suite…)

Je suis une jeune fille naïve. Quoi que….

Bon le père Noël, j’ai grillé ça assez tôt. Déjà j’avais des suspicions dans la cour de récréation, quand j’entendais les jeunes camarades parler. Je l’ai un jour demandé cash à ma mère, mais bon évidemment, elle m’a menti comme un arracheur de dent. Forcément.

Ils ont continué leur manège, jusqu’au Noël. Il y avait des amis de la famille ce jour là (zont pas de famille ou quoi??), je devais avoir 6 ans, et la bonne femme invitée, nous a convié avec sa nièce de mon âge (je la détestais cette pouffe), à chanter sur le palier de la porte (les gens sont vraiment cons quand ils veulent faire diversion), pendant que les autres ramenaient les cadeaux sous le sapins. On va dire que j’ai pas vu, mais c’est juste pour faire plaisir. On peut me faire chanter de force et on m’empêche pas de tourner la tête en même temps (à 6 ans tu es jeune mais t’es pas stupide hin).

(suite…)

J’admets, je fus surnommée, la pie, le moulin à parole, casse couille, et j’en passe. Mais je me suis un peu calmée.

Oui une nana ça parle, ça jacasse, au téléphone, avec les copines. Mais au moins, quand l’Homme il fait autre chose (au hasard: jeux pc, dvd, téléphone), j’ai au moins le mérite de me taire MOI.

(suite…)